À quoi ressemble une mission en Haïti?

22 octobre 2017 par Sonia Masseau

 

Un voyage en Haïti, c’est 5h de route en « tape-tape » (un genre d’autobus qui nous fait rebondir et sur lequel on doit taper pour qu’il s’arrête). On passe par les montagnes et près de la mer. Des vues exceptionnelles d’Haïti nous accompagnent, pour enfin arriver au milieu du village de Lartigue dans une jungle tropicale. Les enfants nous accueillent en courant parce qu’ils reconnaissent l’étrange véhicule du pasteur Wilson, avec qui nous travaillons. Son arrivée signifie toujours des moments de joie.

Les voyages peuvent être composés de cliniques médicales. Tout le village ainsi que les gens des environs se rejoignent alors en un seul endroit, l’église. C’est là que tout se passe : l’école pour 180 enfants, la cuisine pour les nourrir, le dispensaire médical et également le dortoir pour nos équipes, sans oublier les réunions du dimanche matin. Pour les villageois, cette église signifie un endroit de sécurité à l’abris des intempéries. Nos voyages peuvent être aussi composés de projets de construction, incluant de menus travaux de peinture, de sablage et de réparation. Chaque mission comprend des temps de dévotion où Dieu nous rencontre. Nous parcourons également les montagnes afin de partager la bonne nouvelle et prier chez les gens.   

Je garde plusieurs souvenirs de cet endroit. Dans l’un d’eux, nous allions organiser un tournoi de soccer. Mais cette journée-là, il se mit à pleuvoir comme il est seul possible dans les pays tropicaux. Nous allions annuler l’activité, mais n’aurions-nous pas tant de plaisir à jouer dans la boue ? Toute l’équipe sortit alors chercher les enfants. La partie de soccer fut épique ! Deux jours plus tard, en visitant des maisons dans les montagnes, les gens riaient en nous disant : « c’est vous qui jouiez au soccer dans la boue ? ». Les nouvelles se propagent vite dans les villages en montagne d'Haïti…

Je peux vous raconter d’autres moments de joie. N’ayant pas d’électricité dans le village, nous projetons des films pour toute la famille quelques soirs par semaine. Les rires et les éclats sont toujours au rendez-vous.

Un autre souvenir me revient, celui-ci lors d’une clinique médicale. Un bébé d’un an avait le pied brûlé. On pouvait voir la chaire et l’infection qui s’y répandait. Les infirmières nettoyèrent la plaie et vaccinèrent l’enfant, puis toute l’équipe l’entoura pour prier pour lui. On demanda qu'il revienne le lendemain pour changer ses pansements. À son retour, la plaie était toute rose. Dieu avait fait un miracle sur cet enfant!

Ces quelques souvenirs ne représentent qu’une infime fraction de tout ce qui peut se dérouler lors d’une mission en Haïti. Joindre une équipe, c’est créer des moments inoubliables qui vont produire un fruit éternel. On vous attend !

Pasteure Sonia Masseau

 

Partager

Suivez-nous /