Petite église ou Megachurch?

16 septembre 2022 par Équipe médias



La croissance de la première Église de Jérusalem nous est présentée dans le livre des Actes. Aux 120 personnes réunies le jour de la Pentecôte (Actes 1.5) se sont rapidement ajouté 3000 personnes suite à la première prédication de l’apôtre Pierre (Actes 2.40), puis le nombre est passé à 5000 (Actes 4.4) et ensuite dans Actes 5.14, il est dit que : « des multitudes d’hommes et femmes de ceux qui croyaient au Seigneur étaient ajoutées ». Même si le terme n’était pas employé à l’époque, nous assistons ici à la naissance de la première megachurch. 

Parallèlement à cette croissance rapide, Dieu va utiliser un moyen qui semble paradoxal pour poursuivre la croissance de l’Église : faire grandir son Église en la faisant rétrécir.

La clé de ce paradoxe est que Dieu s’est servi et se sert encore aujourd’hui des petits groupes pour faire grandir son Église. Tandis que chaque Église est appelée à grandir dans sa célébration (on ne sera jamais trop nombreux pour célébrer Dieu!), nous devons également rétrécir dans notre communion fraternelle : participer à des moments en petit groupe afin de se rassembler en grand nombre le dimanche matin.
 

1. Pour que tu sois bien entouré

Nous pouvons être fidèles à notre assemblée, évoluer dans une Église dans laquelle nous sommes « nourris » spirituellement, toutefois, si nous nous limitons à l’expérience vécue le dimanche, il manque un élément important à notre croissance. 

Si la célébration du dimanche à l’Église est la « cerise sur le sundae », le « sundae », c’est le reste de la semaine. C’est facile d’exprimer sa foi chrétienne au milieu de nos frères et sœurs le dimanche matin, mais qu’en est-il lorsque nous sommes sur notre lieu de travail ou lorsque nous traversons une situation difficile? Si nous souhaitons progresser dans notre marche chrétienne, nous avons besoin de prendre du temps avec quelques personnes dans la semaine avec qui nous pouvons échanger sur notre foi commune, nous encourager et nous soutenir les uns et les autres.

Posez-vous ces questions : qui me connait vraiment? Qui sait à quels défis je dois faire face? Qui sait quelle épreuve je traverse? Ai-je des amis chrétiens que je vois en dehors des dimanches matin?

Si ces questions vous interpellent, avez-vous déjà songé à vous joindre à un petit groupe? Se réunir dans un petit groupe est l’occasion d’être bien entouré, de partager les situations que nous traversons et de tisser des liens d’amitié.
 

2. Pour que tu te poses des questions

La célébration du dimanche matin n’est pas le meilleur moment pour poser nos questions. Imaginons que chacun lève sa main pour expliquer sa situation, ce qu’il a lu récemment ou pour avoir une précision sur le message qui est en train d’être prêché! Chacune de ces requêtes est importante et mérite d’être écoutée, mais il serait difficile de répondre à toutes ces questions le dimanche.

Nous avons tous des questions et nous avons toujours à apprendre, peu importe notre expérience en tant que chrétiens. As-tu un groupe de personnes à qui tu peux poser tes questions bibliques ou de la vie courante? Des personnes avec qui tu vas pouvoir être défié, encouragé, exhorté?

Dieu désire placer des gens à nos côtés pour répondre à nos questions, mais, trop souvent, nous préférons marcher seuls. Ne courons pas le risque de nous éloigner de Dieu par manque de réponse.
 

3. Pour que tu sois soutenu

Quelqu’un a dit : « nous avons tous des problèmes, soit nous en avons eu, soit nous en avons, soit nous en aurons ». Cette phrase peut paraitre négative, mais elle est surtout réaliste! Mais ce n’est pas parce que nous traversons des situations difficiles que nous sommes obligés de les vivre seuls. 

« La foule de ceux qui avaient cru n’était qu’un cœur et qu’une âme. Personne ne disait que ses biens lui appartenaient en propre, mais ils mettaient tout en commun. »
— Actes.4.32

Comment avoir un seul cœur avec des personnes que tu ne connais pas ou en lesquelles tu n’as pas confiance? Tu as besoin d’un petit groupe de personnes que tu peux appeler à 3 heures du matin en disant : « J’ai besoin que tu pries pour moi maintenant ».

Être entouré de personnes qui se mettent en commun pour prendre soin les uns des autres est une bénédiction, des personnes capables de dire : « Si jamais tu traverses une période difficile, nous serons-là pour toi, pour te soutenir et t’aider à surmonter cette difficulté ».
 

4. Pas un département de l’église, mais l’Église

Les groupes ne sont pas un département de l’église, mais l’Église elle-même. Ils n’ont pas la vocation de remplacer la célébration du dimanche matin, mais sont une plus-value pour que chaque croyant soit rejoint, entouré, rencontré dans ses besoins et encouragé à poursuivre quand c’est plus difficile. Pour beaucoup, les personnes qui font partie de leur groupe sont devenues des amis, une famille spirituelle avec laquelle il est possible de partager ses joies et ses peines.

« Une fois que les gens sont dans un petit groupe, j’arrête de m’inquiéter pour eux parce que je sais que leurs besoins seront pris en charge. »
— Rick Warren

Cet article vous a interpelé? Vous souhaitez joindre un groupe Nouvelle Vie ou avez des questions à ce sujet? Visitez le site de l’Église Nouvelle Vie (www.nouvellevie.com) ou complétez le formulaire suivant pour vous inscrire à un petit groupe : https://nouvellevie.com/groupes/

Bonne semaine!


________


D'après le message apporté à NV Longueuil.

SI VOUS SOUHAITEZ ÉCOUTER CE MESSAGE, CLIQUEZ ICI.

Vous avez des questions ou des commentaires?
Courriel : blog@nouvellevie.com



Partager

Suivez-nous / top-chretien.svg